L’ETAT réinvente le comptage et l’optimisation de la mobilité périphérique

La Smartcity n’est pas que l’affaire des villes. Les gestionnaires de territoire sont désormais au complet à prendre la responsabilité de moderniser leur maillon de la chaîne. Ainsi, le Secrétariat Général pour les Affaires Régionales de la Région Sud (SGAR), placé sous l’autorité du Préfet de Région, a choisi Jaguar Network pour sa nouvelle mission de « Modernisation et Moyens des services déconcentrés ».

Sur le tronçon si sensible de rocades périurbaines en continuité de l’A7, où les congestions constituent un centre névralgique de la gestion des flux et des déplacements, Jaguar Network a déployé le dernier né de son JN Lab : une caméra de comptage avec intelligence artificielle embarquée. La caméra filme en temps réel le flux de trafic et transforme localement et automatiquement les images en nombre de voitures. Portée par un réseau d’internet des objets bas débit et basse consommation (bornes LoRa), elle garantit que seul le nombre de voiture est transmis et non leurs images. En rendant accessible, fiable et anonyme la mesure de flux, de congestion et de temps d’attente, ce capteur nouvelle génération constitue une avancée majeure dans la rentabilité de l’internet des objets pour les smart cities.

AIX-EN-PROVENCE accélère sur la smart city en lançant les Aix living Places

Pionnière dans le domaine des villes intelligentes dès 2014, Aix-en-Provence a commencé par construire 15 Totems numériques, écrans tactiles de smart services dirigés vers les citoyens. La ville a ensuite souhaité expérimenter de nouveaux usages autorisés par l’internet des objets. Le capteur multi-métiers « S5 », une des dernières innovations du JN Lab a ainsi été déployé pour mesurer en temps réels différents usages :

  • Qualité de l’air
  • Niveau sonore
  • Humité / Température
  • Luminosité

Ce capteur intégré est autonome via l’utilisation des réseaux télécoms Lora, Sigfox, Wifi, 3G/4G ou encore Bluetooth low energy. Il permet également de nourrir en temps réel des Dashboards ouverts vers l’OpenData intégrant une offre fine et sécurisée.

En configuration première ses données sont transportées sur le réseau LoRa opéré par Jaguar Network, et aggrégées par sa plateforme de collecte dédiée baptisée Stellar.

Ce dispositif ainsi validé deviendra demain un socle digital pour déployer les 5 cas d’usages clés récemment retenus pour l’avenir de sa politique en terme de smart city : 

  • la mesure du flux de piétons pour en piloter la décongestion,
  • l’éclairage intelligent qui optimise les dépenses d’électricité
  • la gestion de l’éclairage pour la sécurité des passants,
  • les corbeilles avec jauge IoT qui améliorent les rondes de collecte et la propreté dans la ville, 
  • l’arrosage intelligent pour éviter le remplacement des plantes dans une logique de maintenance prédictive déclinée au ROI des entrants digitaux.

MARSEILLE réinvente l’éclairage intelligent et optimise ses budgets

C’est en 2017 que la ville de Marseille a confié à la SNEF la gestion de son éclairage public. L’occasion d’y faire souffler un vent de modernité à l’occasion de l’installation des ampoules à LED sur le réseau de candélabres. Les nacelles hautes nécessaires pour les mettre en place ont été optimisées par la création d’un réseau d’éclairage intelligent communiquant sur réseau radio local. Des capteurs actionneurs permettent ainsi de superviser le réseau à distance, sur détection de présence comme sur algorithme prédictif intelligent, ou encore sur croisement de données pertinents (Big Data). La SNEF a choisi Jaguar Network pour assurer la plateforme de collecte des data issues des capteurs, embarquant le savoir-faire du Network Serveur dédié aux standards directement issus du monde de l’IoT.

L’éclairage public est emblématique du mouvement récent qui s’amorce dans les smart cities : des technologies nécessitant un investissement initial toujours significatif, mais qui déferlent sur leur marché brutalement dès que le point mort de rentabilité est calculable et reconnu par tous. Le retour sur investissement de l’éclairage intelligent venant de passer à moins de 3 ans, soit la moitié d’un mandat municipal, il est devenu, avec le stationnement connecté en voirie, un des plus forts moteurs des villes intelligentes de l’année 2018.