Table ronde sur l'usine connectée et communicante Lyon

A l'occasion de l'édition de janvier 2018 du Congrès Entreprises du Futur à Lyon, Kevin POLIZZI, le Président fondateur de Jaguar Network s'est exprimé en plénière sur l'implication d'un Opérateur Hébergeur spécialisé dans le Cloud dans les Industries nouvelles à l'heure du numérique.

Plénière sur L’Usine connectée et communicante animée par Christine Kerdellant de “L'Usine Nouvelle“ Pour répondre à la question :

Comment se lancer dans un projet d'Industrie numérique ?

Kevin Polizzi revient sur la génèse de l'auto-expérimentation de sa propre usine

- “Dans les métiers du Datacenter, qui est une usine numérique, nous avons vite compris que l'utilisation du Big Data etait un excellent outil pour être capable de modéliser et de prédire les flux de consommation électrique et surtout de nous permettre d'optimiser notre investissement pour avoir la capacité à offrir plus de services à un tarif équivalent. Nous avons développé et testé sur notre propre datacenter Design Tiers IV une GTB élaborée par notre propre système d'Information (SI).

Notre choix a été de connecter l'intégralité des organes de production à de petits circuits imprimés à un certain nombre de tableaux de bord, ce qui nous a permis de guider et de comprendre comment fonctionnait l'usine.

Ceci nous a permis d'avoir de la maintenance prédictive assez facilement, premier sujet pragmatique que l'on trouve dans les usines.

Il permet en effet d'anticiper casse et changements, améliorer les compétences.“

Vos clients ont ils déjà mis en place un système de maintenance prédictive ?

- “Jaguar Network a été son premier client en utilisant cette R&D pour ses propres besoins. En tant que Service Provider Jaguar Network est capable de fournir ses propres solutions à ses clients et partenaires. Une GTB de Datacenter a ainsi pu être déclinée en GTB tertiaire qui est actuellemnt utilisée par plusieurs batiments dits “Smart Buildings“.

- C'est ainsi que Jaguar Network a décidé d'investir en région Auvergne Rhône-Alpes, première région industrielle de France en batissant son nouveau Datacenter Rock dans lequel données industrielles et de santé trouveront leur place pour un hébergement tourné vers l'innovation et encapsulées avec le niveau de sécurité “confidentiel et secret défense" qui permettra d'héberger des applications beaucoup plus sensibles.

“Pragmatiquement je dirai qu'il faut commencer par une infrastructure de base et remonter avec des couches logicielles inter-opérables“ rajoute Kevin POLIZZI.

A notre époque pour construire un projet Big Data, il faut que les logiciels puissent se parler

- Tout dabord il faut commencer par récupérer plusieurs sources de données et les agréger dans un outil qui va révéler leur valeur. Ainsi nous avons créé Stellar, une voûte stellaire, ce sont tous les objets qui font partie de l'usine et qui doivent aller parler à une base de donnée centralisée (le Datalake) qui permet de récolter de la donnée.

Une fois la récolte de données effectuée ce sont les personnes des métiers qui seront accompagnées vers cette “évolution digitale“.

Comment trouver la main d'œuvre pour accompagner la transformation numérique de ces industries ?

Découvrez les réponses dans la vidéo de la plénière ici